Mon conte de fées



Ca y est me revoilà !
Mais pfiouuuuuuuuu TELLEMENT de choses à raconter...
Déjà que pour raconter le blabla quotidien je mets 3 heures, ben là j'ai l'impression qu'il me faudra 3 jours !
Alors d'abord 1000 mercis pour tous vos messages (bon j'avoue j'ai pas encore tout lu) et merci aussi pour toutes vos attentions.
Et Noémie (nonodu89), merci pour le cadeau mais aussi quelle très bonne idée d'avoir joint à ce colis des bonbons pour Maëlys (enfin nous aussi on s'est drôlement régalés ;-) surtout en période de diète), merci aussi à Dorothée,... mais je vous ferai un petit mot spécial.
Tout ça nous touche vraiment !
Bon j'en reviens à nos moutons et je vais vous raconter toutes mes péripéties de ces derniers jours.
Surtout quand je vois que mon dernier post était de dimanche 11h et que Chloé est née à 16h20, je vois qu'il n'y a pas beaucoup de temps.
C'est allé finalement très vite !
Donc je vous ai laissé ce fameux dimanche 9 décembre à 11h avec ces douleurs qui étaient bel et bien des contractions.
Débile comme je suis j'ai bien sûr fait encore mon ménage en restant paralysée à chaque contraction...
Au bout d'un moment j'ai quand même chronométré et je me suis rendue compte que j'en avais toutes les 4-5 mns non stop !
Bon jusque là c'était supportable (mais je n'imaginais pas ce qui allait m'attendre).
Je finis donc tous mes trucs débiles (soit dit en passant très important pour moi) pendant que mon chéri charge la voiture (et pète un plomb de me voir faire mes trucs débiles) et on file ensuite chez mes beaux-parents.
Les contractions continuent de plus belles et me font de plus en plus mal mais je gère et je pense à ce fameux repas gargantuesque que je vais m'enfiler !
Là aussi l'espoir sera de courte durée !
Arrivés chez Cyril's family, on tombe nez à nez avec son beau-père qui a déjà son manteau sur le dos prêt à aller à la maternité (ben oui chéri les a eu au téléphone entre-temps et les a informés de mes douleurs).
Et merde, adieu repas (punaise en plus ça sent trop bon) !
J'essaie de négocier mais rien à faire.
Bon et puis j'avoue que les contractions me font de plus en plus mal...
Je fais un bisou à Maëlys mais reste persuadée que l'on va rentrer dans pas très longtemps.
On retourne à la voiture et là les contractions me font tellement mal que j'ai du mal à marcher.
Mais dès que c'est passé je suis en pleine forme.
Arrivée à la maternité...
Description des symptômes, bien sûr on branche le Monitoring et là mon beau-père voit effectivement que j'ai de BELLES contractions BIEN régulières.
La sage-femme arrive et m'examine.
Bilan : col hyper fermé et même pas raccourci ce qui est bizarre car j'ai des contractions de vrai travail.
Ca commence mal, très mal...
Elle appelle le gynéco qui me suit. Il va arriver.
La sage-femme me dit que de toute façon je vais rester et que ma poupée va arriver aujourd'hui.
Je ne réalise pas.
Je m'attendais tellement à cette césarienne programmée que finalement je l'ai ma belle surprise.
Avec mon chéri on est aux anges !
Sauf que moi je commence à dérouiller et à regretter d'avoir toujours voulu savoir ce qu'était qu'une contraction parce que punaise ça fait hyper mal !
Je serai donc examiné plusieurs fois par le gynéco et la sage-femme et le bilan est toujours le même : col fermé malgré le travail !
On ne peut même pas me faire de péridurale car ce put1 de col n'est pas favorable et là j'avoue que je commence à avoir vraiment du mal à gérer.
En plus ça va faire 6 heures que je contracte non-stop toutes les 5 mns !!!
Pendant ce temps mon chéri et son père paradent dans la maternité et papotent avec tout le monde...
Finalement le gynéco prend la décision de me faire une césarienne. Ca ne sert à rien d'insister (ah tiens donc !).
Moi je revis ! Je vais enfin être soulagée. J'attendais ma césarienne comme le messie.

Sauf qu'il faut un peu me préparer : débrousaillage, déshabillage, prise de sang, perf, sonde pipi, rachi,... et que pendant ce temps j'ai toujours ces contractions !
Mais bon je finis par arriver encore vivante dans la salle d'opération et figurez-vous que j'ai échappé à la douche à la bétadine.
Je suis donc dans ce bloc encore toute pomponnée. J'ai même mes boucles d'oreilles.
Alors bien sûr vu d'en haut je suis au top mais vu d'en bas bonjour le glamour !
Celles qui ont eu une césarienne comprendront...
Imaginez moi, nue comme un ver, dans la position du bonhomme de Manpower (c'est-à-dire bras et jambes écartées) avec bien évidemment le jeune mec SAGE-FEMME dans la salle!
Comme pour Maëlys la sage-femme est un HOMME ! Punaise ça m'arrive 2 fois pourtant "SAGE-FEMME" le nom est assez explicite pour dire que c'est un métier INTERDIT aux mecs !
Hein ? et imaginez ma poisse quand même parce que les mecs sage-femme ça ne court pas les rues !
Enfin bref là aussi grand moment de solitude... mais je me dis que c'est pour la bonne cause.
On finit par me mettre tous les champs opératoires et on fait rentrer mon chéri.
S'en suit donc le fameux découpage de ventre tant attendu avec toutes ces sensations étranges qui reviennent. Et surprise : j'ai le droit de voir ma fille sortir si je le désire (et ben allons-y !).
L'infirmière baisse donc le champ et le gynéco sort ma fille.
J'aurais le bonheur avec mon chéri de la découvrir en première.
Elle pleure déjà et est encore rattachée à son cordon. C'est magique !
Je ne bafouillerai que des "elle est trop belle !" pendant qu'une autre sage-femme me dit "Wahou elle fait au moins 4 kgs !"
Chloé part ensuite avec son papa pour les soins pendant que moi je passe en phase de "recousage de bide" !
J'atterris ensuite en salle de réveil toujours toute pomponnée.
Mon chéri et Chloé arrivent.
On m'annonce donc ses mensurations de rêve : 4 kgs tout pile pour 54 cms ! Belle bête !
Et heureusement que finalement j'ai eu cette césarienne car Chloé ne serait jamais passée, le liquide était teinté et elle avait 3 fois le cordon autour du cou. La nature est vraiment bien faite. C'est fou !
Donc ensuite direction les tétées de maman ! Génial !
Moi je suis en pleine forme, heureuse et complètement béate !
La suite ne sera qu'un rêve. D'ailleurs j'ai encore du mal à croire que je suis réveillée tellement que c'est magique.
Les suites de ma césarienne sont fabuleuses. Je me demande même si on m'a ouvert le ventre.
Je n'ai aucune douleur, le lendemain je me lève je suis en pleine forme.
Du coup on va très vite m'enlever ma perf et la sonde pipi.
Je n'avais pas un mauvais souvenir de ma première césarienne mais là vraiment c'est de la gniogniotte... surtout comparée aux contractions (d'ailleurs j'en profite pour tirer mon chapeau à celles qui accouchent par voie basse et encore plus sans péri).
La rencontre avec Maëlys est aussi magique.
Elle est émerveillée par sa sœur et ne cesse de dire "comme elle mignonne ma sœur" (avec son petit accent marseillais trop mignon), "je veux lui faire un bisou, je veux la prendre dans mes bras",...
Par contre Maëlys me fera aussi verser ma petite larme après avoir vu sa sœur.
Elle m'a dit "Chloé est sortie de ton ventre et maintenant ton cœur il a grandi"
Elle s'est rappelée tout ce que je lui avais expliqué.
L'allaitement aussi se passe à merveille.
J'ai géré comme une chef la montée de lait, les douleurs des premières tétées... Bref ma mauvaise expérience de l'allaitement avec Maëlys s'avère en fait très constructive puisque je me débrouille toute seule et ça roule très vite.
Enfin Chloé m'aide beaucoup car contrairement à Maëlys elle a l'air d'aimer manger.
D'ailleurs en à peine 3 jours elle récupèrera son poids de naissance cette gloutonne.


Le séjour à la maternité m'a paru quand même long et pourtant au vu de ma forme olympique j'ai été épargnée d'un jour d'emprisonnement.
Pour Maëlys aussi ça a été long !
Nous voilà donc à la maison tous les 4 depuis hier et tout s'est très vite organisé.
Je ne me sens absolument pas débordée.
J'ai fait mon ménage ce matin, mon chéri est allé faire les courses, j'ai mis à jour mes lessives, ma famille est arrivée à midi,...
Chloé est hyper sage. Elle tète de façon très efficace donc c'est rapide.
Ensuite elle est très calme et déjà très éveillée.
J'ai l'impression qu'elle est vraiment du même moule que Maëlys
Bref, le baby blues ne me guette absolument pas enfin j'espère qu'il ne décidera pas finalement de venir me faire un petit coucou de dernière minute !
De toute façon je saurais l'ejecter !
Enfin vous l'aurez compris nous nageons dans le bonheur et depuis bientôt 1 semaine j'ai ce sourire béat et bien niais greffé sur mon visage.
Là toute ma petite famille dort paisiblement.
Je vais aller promener mon petit chien et aller m'endormir près de mon chéri en attendant que ma gloutonne se réveille.
Je vais ensuite passer 1 heure à regarder cette petite Chloé qui sourit aux anges après chaque tétée.
Ca aussi c'est mon petit bonheur.
Voilà j'espère que je n'aurais pas été trop longue et trop sirupeuse avec mon étalage de joie et de bonheur.
Je reviens très vite vous voir et puis j'ai plein de retard à rattraper.
Bonne nuit,
Roxane