Petit bilan


Alors la journée d'hier s'est bien passée malgré mon manque de sommeil. Mais je suis tellement contente de bosser et de voir mes copines de travail que ça passe trop vite.Par contre je finis vers 20h et heureusement que ce matin je ne travaillais pas car en sortant j'étais anéantie.J'ai même appelé mes beaux-parents pour savoir s'ils pouvaient garder encore Maëlys hier soir car sinon il fallait que je retraverse Marseille => 20h45, que je récupère ma princesse => 21h et que je rentre à la maison => 21h30 voir 21h45.En plus quand c'est comme ça elle s'endort dans la voiture et arrivée à la maison elle est en pleine forme donc plus moyen de la coucher. Et puis ce matin j'avais envie de dormir. D'où mon grand moment d'égoïsme !!!Bon je la récupère en début d'après-midi et il faut que je pense à lui apporter des vétements car sinon elle va passer la journée en pyjama et vu que ce soir on est invités sur Marseille, ça va pas trop le faire.Sinon j'ai fait un bon gros dodo et j'ai même pas entendu chéri partir ce matin. Je crois même que je vais me faire couler un bon bain.En tout cas merci pour vos gentils messages de soutien concernant mes histoires de canapé et d'insomnie.Et voilà la photo de mon pouf vert et du tableau. Quand je pense à tous les kms qu'on a fait que pour ça je suis dég !!!Allez je vais mettre mon robot en route car j'ai envie d'un énorme plat de carottes rapés et de salades de poivrons à midi. Quand je vous dis que je pète un plomb en ce moment. Voilà que je deviens végétarienne... Chéri va faire la tête...Ah et j'ai craqué pour le maillot de bain de chez Séraphine mais je ne l'ai pas encore commandé. J'hésite. Mais dans mes autres maillots mes obus ne rentrent plus.D'ailleurs réflexion de ma collègue hier quand je passe la porte. Ni bonjour, ni merde, mais "Putain t'as les seins énormes !!!!!" avec la bouche fortement surprise qui va avec. Ah noter qu'en plus j'avais une tunique un peu ample.Bon il faut vraiment que je m'active car là j'ai 2 de tensions et 3 de pression. Quand je vois que dès je suis levée je me dis que "je vais aller sur Internet", je constate l'ampleur des dégâts causés sur mes neurones par le phénomène de la blogosphère.Allez gros bisousRoxane